Batho, Jouanno et Lepage montent au créneau

logo-lerc.jpgTrois anciennes ministres de l'Écologie soutiennent l'ONG Rassemblement pour la planète, qui est pourtant boudée par l'État.green-roundtable-office-environment-conference.jpg

À la veille de la Conférence environnementale (20 et 21 septembre), les trois anciennes ministres de l'Écologie Delphine Batho, Chantal Jouanno et Corinne Lepage s'affichent du côté des ONG. Mardi matin, à Paris, elles donneront une conférence de presse commune pour soutenir le Rassemblement pour la planète. Cette ONG, qui fédère associations et lanceurs d'alerte spécialisée dans l'environnement et la santé, a été purement et simplement évincée de la Conférence environnementale, au profit d'une association de... surfeurs*, spécialisée dans le nettoyage de plages !

Le ministère de l'Écologie n'a même pas daigné prévenir le Rassemblement pour la planète, dont un de ses membres fondateurs (Écologie sans frontières) est pourtant à l'origine du Grenelle de l'environnement. À la suite des couacs du gouvernement sur la taxe carbone et le diesel, l'ONG est évidemment très remontée. Pour cette dernière, "l'État a sélectionné avec soin des associations vitrines à l'image de ses ambitions en matière d'environnement".

*Surf Rider (membre de France Nature Environnement)

Par 

rassemblement citoyen société transition énergétique france politique environnement

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×