De l'air, de l'audace et des idées !

richard-hasselmann.jpgAu moment où le pays a besoin d'explorer des voies nouvelles pour prendre en compte la métamorphose que le monde connaît, nous continuons à nous ridiculiser.

Je ne m'étendrai pas ici, sur le poker menteur organisé par une droite de moins en moins digne de porter les valeurs du vrai gaullisme. Je ne m'arrêterai pas, non plus, sur une équipe gouvernementale, qui me ramène à ma jeunesse quand mon grand-père entrait dans le poulailler, pour la poule au pot du dimanche, semant l'affolement au sein des gallinacés, ignorant qui allait être immolé. Je veux parler du pitoyable spectacle, révélant une pauvreté de réflexion accablante, des deux leaders autoproclamés de la France réelle et raisonnable.

L'un, ancien ministre de l'Éducation nationale, sanglé dans sa posture professorale, vient nous parler de gouvernement d'union nationale. Donnant des leçons à toute la classe politique, et feignant d'ignorer sa propre trajectoire, que nous sommes beaucoup à parfaitement connaître, et en particulier ceux et celles qui ont cru pouvoir construire en son temps un MoDem, conquérant, car démocrate et pluraliste.

L'autre, également ancien ministre, à coloration plus écologiste de circonstances, monte au créneau pour dire que gouvernement d'union nationale ce sont des mots qui sonnent bien mais sont creux, et sans rire, propose une loi d'union républicaine !

On pourrait en rire surtout, en visitant ce que couvrirait cette loi, inventaire à la Prévert, et remise en lumière de recettes dépassées à la tête d'une cohorte labellisée indépendante, où le nombre le dispute à la qualité, et à la diversité, on était en droit d'attendre de l'audace, des idées. Mais pas Dalida et Alain Delon "paroles, paroles, paroles que tous ces mots". Cela est incompatible avec des gens qui sont dans le court terme, et dans l'ardente conviction de garder ou de conserver un mandat.

Les vraies audaces, il faudra les chercher ailleurs, au niveau des citoyens qui sont capables de dresser de vrais états des lieux, sur la santé, l'éducation, l'emploi, la laïcité, ou la sécurité. Des citoyens, qui en proximité, vont animer des ateliers, pour dresser un vrai cahier des charges, et lancer ce que nous nommons l'appel d'offres d'initiative citoyenne, auquel répond souvent l'initiative associative.

L'ouverture des plis se fera dans les urnes en 2014 , mais plus surement dans les années à venir, pour éviter que des extrêmes lancent une véritable OPA sur notre démocratie dont le cours de bourse s'effondre dangereusement.

Richard Hasselmann.

rassemblement citoyen richard hasselmann politique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×