L'intérim fait pâle figure dans les métiers verts

logo-lerc.jpgAlors qu'en décembre 2012, le gouvernement estimait à 100 000 le nombre de créations d'emplois verts sur trois ans, le marché des emploi " verts " semble décliner, tout du moins son volet " intérim ".

A quelques jours de la Conférence environnementale des 20 et 21 septembre, le groupe Randstad a pris une photographie de l'évolution du personnel intérimaire dans ces métiers et constaté une baisse de 17 % au premier semestre 2013, par rapport au premier semestre 2012.3478700-4-9e57-des-espaces-renoves-be7b498991b56872e232ec461b7720b5.jpg

Le groupe de ressources humaines spécialisé dans l'intérim note un recul de plus de 1500 postes d'intérimaires (exprimés en équivalent temps plein) d'une année sur l'autre, sur un total de 9058 emplois dans une soixantaine de métiers "verts " ou " verdissants " : installations d'équipements sanitaires et thermiques, revalorisation de produits industriels, distribution et assainissement de l'eau, nettoyage des espaces urbains.

Selon le Commissariat général au développement durable, les métiers " verts "sont ceux dont la finalité et les compétences mises en oeuvre contribuent àmesurer, prévenir, maîtriser corriger les impacts négatifs et les dommages sur l'environnement. Les métiers " verdissants " sont ceux dont la finalité n'est pas environnementale, mais qui intègrent de nouvelles " briques de compétences "pour prendre en compte de façon significative et quantifiable la dimension environnementale dans le geste métier ".

sur LE MONDE ECONOMIE 

société rassemblement citoyen promesse travail le monde

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×