Municipales à Paris: tweets assasins et prises de bec à l'UDI.

rtr2qnz2.jpgUn vif échange a eu lieu lundi entre deux membres du parti de centre droit. Sur fond d'investiture à la mairie de Paris, Jean-Christophe Lagarde et Christian Saint-Etienne se sont écharpés sur Twitter. Paris fait décidément tourner les têtes de tous les partis politiques. Après la primaire UMP chaotique, voici l'épisode UDI. Ce lundi, à 10h30, Christian Saint-Etienne, économiste et conseiller de Paris depuis 2008, annonçait d'un tweet sobre son investiture et sa candidature pour l'UDI à Paris.

Problème : il semble que l'initiative de cette investiture soit toute personnelle et pas vraiment au goût de Jean-Christophe Lagarde, qui a recadré le "candidat" d'un tweet lapidaire. Contacté par LCP,Jean-Christophe Lagarde a confirmé : "Je fais partie de cette Commission nationale d'investiture. A la réunion du 2 juillet dernier, il n'était pas présent. Il a donc dû mal comprendre. S'il y avait une tête de liste à Paris, ce ne serait pas lui." Propos souligné par un autre membre de la dite commission, Philippe Vigier, porte parole de l'UDI, qui minimisait l'événement tout en donnant raison à Jean-Christophe Lagarde, plutôt qu'à Christian Saint-Etienne, "Il est chef de file, certes... Mais chef de file ne signifie pas tête de liste". Mais l'échange a été vite repris et raillé par la tweetosphère. Jean-Christophe Lagarde s'est empressé de minimiser "la prise de bec", en laissant entendre qu'aucune décision n'avait été prise.
sur Lexpress.fr

politique france société rassemblement citoyen

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site